• Jour 7 - Nome, Kougarok road

     

     

    Jour 7 - Nome, Kangarok road

     

     

    C'est la dernière journée que nous allons passer à Nome, en arpentant la troisième et dernière route, la plus belle nous a-t-on dit.

    Nous avons de la chance, le temps est encore magnifique, le ciel d'un bleu pur, lorsque nous traversons la petite ville pour faire le plein de carburant comme tous les matins. Un petit tour par le port, qui représente avec les mines d'or l'économie de ce lieu, avec son eau d'un bleu profond, conforme aux latitudes nordiques

     

    Jour 7 - Nome, Kangarok road

      

    Jour 7 - Nome, Kangarok road

      

    Jour 7 - Nome, Kangarok road

      

    Dès le départ, la route tient ses promesses, dans une toundra colorée par les tons d'automne.

     

    Jour 7 - Nome, Kangarok road

      

    Jour 7 - Nome, Kangarok road

     Comme d'habitude, nous faisons de multiples arrêts pour écouter le silence, regarder le paysage, faire quelques clichés ..... et se dire et redire que l'on a de la chance....

     

    Jour 7 - Nome, Kangarok road

     

    Jour 7 - Nome, Kangarok road

     

    Jour 7 - Nome, Kangarok road

     

    Jour 7 - Nome, Kangarok road

     

    Jour 7 - Nome, Kangarok road

     

     

    La plus belle image de la journée sera celle-ci, même si nous en aurons d'autres très jolies, une véritable carte postale. Ce sera une journée en couleurs!

     

    Jour 7 - Nome, Kangarok road

      

    Jour 7 - Nome, Kangarok road

     

     

    La route serpente à travers la toundra et nous arrivons en vue du Salmon Lake où nous décidons de faire la pause déjeuner du jour.

     

    Jour 7 - Nome, Kangarok road

     

     

     

    Jour 7 - Nome, Kangarok road

     

     

    Jour 7 - Nome, Kangarok road

     

     

     

    Jour 7 - Nome, Kangarok road

     

     

    Nous sommes tout seul et profitons de la vue, du silence de ce bout du monde, autant du côté montagne que de celui du lac

     

    Jour 7 - Nome, Kangarok road

     

    Jour 7 - Nome, Kangarok road

     

     

    Comme nous l'a conseillé notre hôtesse, nous continuons notre route vers les Pilgrim Hot Springs, source d'eau chaude perdue dans la toundra.

     

    Jour 7 - Nome, Kangarok road

     

    Jour 7 - Nome, Kangarok road

     

     

    Au détour d'un chemin, nous rencontrons un troupeau de boeufs musqués, tranquillement en train de paître au bord de la route. Dans ce paysage surréaliste avec des animaux que l'on n'a pas l'habitude de voir, nous avons eu l'impression de ne plus être dans le monde actuel mais d'être remontés dans le temps!

     

    Jour 7 - Nome, Kangarok road

     

    Jour 7 - Nome, Kangarok road

     

     

    Jour 7 - Nome, Kangarok road

     

     

    Dans le même temps, nous arrivons à un plateau d'où nous avons une vue incroyable (dramatic view comme ils disent là-bas...) sur une immensité sans borne. Impossible de retranscrire en photo cet effet de grandeur que nous avons en réalité.

     

    Jour 7 - Nome, Kangarok road

     

     

    Dès la bifurcation, le chemin caillouteux grimpe allègrement. Il n'y a qu'une dizaine de kilomètres à parcourir mais la route est dans un état tel qu'on imagine qu'il nous faudra du temps pour y parvenir. 

     

    Jour 7 - Nome, Kangarok road

     

     

     

    Jour 7 - Nome, Kangarok road

     

    Jour 7 - Nome, Kangarok road

     

     

    La descente s'effectue un peu plus facilement que la montée mais c'est sans compter sur le permafrost qui en plus d'inonder les bords du chemin,  nous contraint à faire demi-tour à un demi-mile du but, grrrrrr..... suite à un "wash-out" On connaissait ce phénomène local de route effondrée mais comme on ne pouvait déterminer avec exactitude sa profondeur, le risque de s'embourber était bien réel. De plus, personne à l'horizon, pas de réseau mobile, ce n'était pas possible de tenter le passage au risque d'avoir des ennuis. 

     

    Jour 7 - Nome, Kangarok road

     

     

    Jour 7 - Nome, Kangarok road

     

    Jour 7 - Nome, Kangarok road

     

     

    Jour 7 - Nome, Kangarok road

     

     

    Jour 7 - Nome, Kangarok road

     

     

    Vu l'étroitesse de la route et la dimension du 4X4, il aura fallu quelques dizaines de mètres de marche arrière avant de pouvoir trouver un espace un peu plus large pour faire demi-tour.

     

    Jour 7 - Nome, Kangarok road

     

     

    Jour 7 - Nome, Kangarok road

     

    On reprend donc l'ascension du chemin caillouteux et une bonne demi-heure plus tard, on retrouve la route principale.

    Jour 7 - Nome, Kangarok road

    On refait le chemin en sens inverse avec des vues différentes du matin.

    Jour 7 - Nome, Kangarok road

     

     

    Jour 7 - Nome, Kangarok road

     

    Jour 7 - Nome, Kangarok road

     

    Jour 7 - Nome, Kangarok road

     

    Jour 7 - Nome, Kangarok road

     

    en passant devant une autre mine d'or 

     

    Jour 7 - Nome, Kangarok road

     

     

    Dernière soirée à Nome, la chance à nouveau de voir une aurore boréale plus forte que la veille, mais je n'ai toujours pas fait de progrès en photographie, lol !!!

     

    Jour 7 - Nome, Kangarok road

     

     

    Demain nous reprenons un vol pour Anchorage où nous passerons deux nuits avant de repartir pour le grand nord, sur les bords de l'Arctique.

     

    Le bilan de ces 3 jours est réussi, conforme à nos attentes. C'est la propriétaire d'un B&B à Valdez en Alaska, rencontrée en 2013, qui nous avait dit que Nome était à voir. Nous avons eu la chance de découvrir ce lieu sous un temps magnifique, ce qui a donné un plus à ce séjour. 

    Nome restera pour nous la première aurore boréale, le monde des Inuits, la mer de Béring que comme tout le monde nous connaissions de nom, aux antipodes de la France.....

     

    Jour 7 - Nome, Kangarok road

     

     

     

    « Jour 6 - Nome, la Teller RoadJours 8 & 9 - de Nome à Anchorage »
    Pin It

  • Commentaires

    1
    Jeudi 22 Septembre 2016 à 17:37

    une fois de plus, voilà un magnifique reportage photo : merci pour cette nouvelle découverte ... du bout du monde.

      • Dimanche 25 Septembre 2016 à 14:05

        C'était le bout du monde mais quel plaisir d'y être allé!!!!

    2
    Nat
    Jeudi 22 Septembre 2016 à 20:03

    C'est sûr que c'est dommage d'abandonner si près du but ! Vous n'auriez pas pu garer et continuer à pied pour voir ces fameuses sources chaudes ? Ceci dit les paysages étaient si beaux en plus de la rencontre avec les bœufs musqués que ça valait le coup !

      • Dimanche 25 Septembre 2016 à 14:11

        Ce n'était pas possible pour plusieurs raisons, d'une part, la largeur de la route ne permettait pas de garer la voiture et les bords étaient très marécageux, d'autre part, il faut tenir compte de la faune sauvage et la rencontre d'un grizzli, d'un moose ou autre pouvait s'avérer vraiment dangereux. Quelques jours après on a pu aller à d'autres sources d'eau chaude, beaucoup plus faciles d'accès, j'en parlerai dans un prochain article.

    3
    Vendredi 23 Septembre 2016 à 14:04
    etlafeesatoile

    Magnifiques photos et reportage encore... Tout cela donne une idée d'immensité et de bout du monde incroyable !
    bises

      • Dimanche 25 Septembre 2016 à 14:12

        C'est vrai que l'immensité est incroyable, c'est la caractéristique de l'Alaska.

        Merci pour tes visites et tes coms!

    4
    Jo
    Samedi 24 Septembre 2016 à 23:31

    Voila que j arrive enfin pour suivre vos traces dans ce voyage sans nom tant il est fou, magique et incroyable !!

    Je ne doute pas que les photos ne rendent pas le sentiment de plenitude et d immensite ... moi, juste les photos me donnent le vertige hi!hi!

    Desolee pour la ponctuation, tjrs pas recu mon nouvel ordi grr!

    Je continue, je crois bien avec 12 mails pour te rattraper hahahaha

    Bisoussss

     

     

     

      • Dimanche 25 Septembre 2016 à 14:14

        Tu en avais déjà eu une petite idée sur FB en direct!!! 

    5
    Jo
    Lundi 26 Septembre 2016 à 01:35

    Oui je crois bien que je n etais finalement pas si en retard oops...

     

    6
    Lundi 26 Septembre 2016 à 17:38
    Aurélie

    Septembre est une belle saison pour aller en Alaska on dirait, j'aime beaucoup les photos toutes fleuries... Une fois de plus je suis émerveillée par la beauté des paysages que vous avez traversés. Seul hic, les ours, je crois que cela m'angoisserait quand même...

    Grosses bises et merci de partager tout cela avec nous ! Cela égaye notre retour ;-)

      • Lundi 26 Septembre 2016 à 21:16

        Le début de septembre est beau pour les couleurs qui commencent à être automnales si on a la chance d'avoir du beau temps comme ce fut le cas cette année. Mais les deux premières fois, nous avons eu malgré tout de belles journées. Par contre, les températures deviennent plus fraiches de jour en jour à cette époque, le matin, elles sont proches de 0°.

        Il y a aussi beaucoup moins de touristes, et ça, c'est génial. 

        Pour les ours, c'est vrai qu'il faut rester vigilant, cela n'est pas facile de faire des randonnées, même avec l'équipement recommandé. Il y a 3 ans nous nous sommes retrouvés sur un chemin avec un ours à 150 m (la distance recommandée est de 100m) on a vite fait demi tour..... Les autres fois où nous en avons vu de près, on était soit en voiture, soit avec plusieurs personnes.

        Merci à vous deux de nous suivre! j'espère que votre retour se passe bien et que ce n'est pas trop difficile. Bizzzz et merci pour tous tes coms!

    7
    Annick
    Lundi 26 Septembre 2016 à 19:14

    Ils ont l'air assez sympathiques ces petits (enfin, plutôt gros...) boeufs musqués, il me rappellent un peu les yacks que j'ai vus au Bhoutan.


    Bravo pour ces très belles photos.


    Bisous.

      • Lundi 26 Septembre 2016 à 21:25

        C'est vrai qu'ils ont un air de ressemblance! De près, ils sont assez impressionnants .... Contente que les photos te plaisent! Bizzzz !!!!

    8
    Dimanche 13 Novembre 2016 à 13:00

    Tes photos sont magnifiques et les couleurs magiques !Tes descriptions rendent bien l'immensité et également que la nature est toujours la plus forte.  Dommage pour l'aurore boreale. Ces phénomènes sont difficiles à copter...

      • Jeudi 16 Mars à 18:23

        C'est vrai que les couleurs sont particulières en Alaska. Depuis ce voyage, j'ai fait un stage photo, alors j'espère bien me rattraper pour les aurores boréales lors de notre prochain voyage dans le grand nord. Bizzzzz 

    9
    Mardi 28 Février à 14:59
    Vincent

    Cette nature à perte de vue, ça fait trop envie! C'est le genre de destination qui me tente vraiment, mais pas sur que j'ai envie de rentrer après! Tes photos sont vraiment sublimes

      • Jeudi 16 Mars à 18:24

        Merci pour ton passage! Je confirme, c'est très difficile d'en partir, et nous n'avons qu'une envie, y retourner le plus vite possible!!! 



    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :