• Jour 11 - Barrow

    Jour 11 - Barrow

    Après les quelques heures à sillonner tout ce qui est possible dans la ville et aux abords proches, Mike nous dépose à notre hôtel, un mix entre un petit hôtel et un grand B&B. Nous n'avions pas choisi l'hôtel de la ville, trop touristique à notre goût avec son agence de voyages et sa boutique de souvenirs....

    En arrivant, nous avions juste avalé rapidement un sandwich turkey/cheddar à la sortie de l'avion, et avions besoin de nous réchauffer un peu.

    Jour 11 - Barrow

    Il nous a raconté des tas d'anecdotes et nous donnera beaucoup de renseignements sur les conditions de  vie d'ici, depuis les chasseurs de baleines qui stockent la viande dans des congélateurs naturels taillés à 3 mètres de profondeur dans le permafrost ou comment fonctionne le cimetière..... mais ça je ne vous le raconterai pas....

    Barrow est pris dans la banquise la moitié de l’année. Le reste du temps, c'est un paysage de toundra, très humide, dû à la fonte partielle du permafrost, où la profondeur de la glace est passée de 60 cm à 1 mètre.

    Jour 11 - Barrow

    Si rien n'est fait, dans les décennies à venir, la ville est appelée à disparaitre. Ce réchauffement climatique fait s'éroder la côte autour de la ville, entraine la diminution des ours polaires. Nous apprendrons le lendemain qu'un ours polaire a été vu en ville, dommage que nous ne l'ayons pas rencontré, enfin de loin....

    Jour 11 - Barrow

    C'est la nuit totale de mi-novembre à fin janvier, inversement, il y fait jour 24h/24, du début mai à début août. Lors de notre séjour, il fera nuit vers minuit et jour vers 4h du matin.

    Un café et quelques cookies plus tard, nous repartons tous les deux pour retourner au bord de l'océan, après s'être renseignés pour savoir si la ville est correcte au niveau de la sécurité. Nous rencontrons peu de monde, hormis 3 touristes qui effectuent le même tour que nous mais dans l'autre sens!

    Jour 11 - Barrow

    Jour 11 - Barrow

    Début septembre, il n'y a plus de moustiques, contrairement à l'été, où avec l'humidité due à la fonte partielle du permafrost, ils prolifèrent.

    L'océan est toujours aussi déchainé, l'air bien vif et nous avons toujours autant de mal à réaliser que nous y sommes!

    Jour 11 - Barrow

    Jour 11 - Barrow

     

    Il y a aussi Barrow-Beach, avec ses palmiers fabriqués avec des fanons de baleine....

    Jour 11 - Barrow

    Le terrain de football américain, seule couleur vive dans l'ocre de la toundra....

    Jour 11 - Barrow

    Barrow et la gestion de ses poubelles à ciel ouvert..... où tout reste devant les maisons. Le vieux matériel est utilisé pour les pièces de rechange. Il faut rappeler que tout à un coût élevé ici, du fait qu'il n'y a que l'avion qui apporte le matériel, ainsi que les navires, qui restent au large et font transiter le matériel par des barges. Par exemple, cela a coûté 8000 $ de frais de transport à Mike pour faire venir d'Anchorage par bateau, la voiture qu'il a achetée il y a deux ans.

    Jour 11 - Barrow

     

    côté un peu plus touristique.....

     

    Jour 11 - Barrow

     

    Jour 11 - Barrow

     

    Jour 11 - Barrow

     

    Les restaurants n'engagent pas trop à entrer, alors nous nous contenterons des victuailles apportées en soute. Nous avions prévu de quoi tenir pour le repas du soir, ne sachant pas trop ce qui nous attendait. Ce ne sera pas gastronomique mais nous mangerons à notre faim.

    Jour 11 - Barrow

     Comme souvent dans les zones habitées par les Inuits, l'alcool est interdit à la vente ainsi qu'à la consommation à Barrow. 

    Nous prendrons le petit déjeuner en compagnie d'un français et d'un anglais qui sont là temporairement pour leur job, petit déjeuner très basique mais avec du pain maison.

     Le vol est en fin de matinée, comme nous sommes à 200 m de l'aéroport, nous allons enregistrer nos bagages assez tôt et nous repartons pour une dernière ballade au bord de l'océan.

     

    Jour 11 - Barrow

    Jour 11 - Barrow

    Jour 11 - Barrow

    Il nous faut dire bye bye à Barrow où tout a été fidèle à notre attente. Il a fallu du temps pour préparer cette étape, où il ne fallait pas se tromper aussi bien pour l'hébergement que pour la découverte du lieu, pas du tout touristique.

    La mission est accomplie parfaitement, nous avons touché l'Océan Glacial Arctique, un rêve de plusieurs années.

    Jour 11 - Barrow

     

    Nous emportons dans nos bagages quelques grains de sable, le certificat de passage du Cercle Arctique, mais surtout dans notre tête de merveilleux souvenirs de ces heures passées ici, au bout du monde.

     

    Jour 11 - Barrow

     

    Prochaine destination Fairbanks où nous descendrons de l'appareil, qui lui continuera sur Anchorage.

    Jour 11 - Barrow

     

    Jour 11 - Barrow

    Jour 11 - Barrow

     

    Nous survolons les Brooks-Range, grosse chaine de montagnes du nord de l'Alaska. Nous arrivons à apercevoir la Dalton Highway, piste qui rejoint Fairbanks à Prudhoe Bay. C'est une des routes les plus dangereuses du monde en raison de son transit de gros camions. Nous l'avions prise sur quelques centaines de mètres en 2012, elle s'était avérée assez dangereuse du fait qu'elle n'est pas pavée, mais aussi en raison des camions qui vont très vite.

     

    Jour 11 - Barrow

     

    Le temps est pluvieux lorsque nous arrivons sur Fairbanks et sa grande rivière, la Chena River. Je ne peux m'empêcher de penser au film, Into the Wild....

     

    Jour 11 - Barrow

     

     

    Jour 11 - Barrow

    A Fairbanks, nous louons une voiture pour une semaine car nous rejoindrons Anchorage par les routes buissonnières. 

    Jour 11 - Barrow

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

    « Jour 10 - sur les bords de l'ArctiqueJour 12 - Chena Hot Springs »
    Pin It

  • Commentaires

    1
    Samedi 1er Octobre 2016 à 10:36
    merci de partager avec vous ce beau voyage au bout du mo de quel bonheur pour vous deux d accomplir ce merveilleux reve.geos bisous et bravo pour ces belles photos souvenirw
      • Samedi 1er Octobre 2016 à 17:47

        Merci Christine!!! c'est vrai que c'est du bonheur!!! Bizzzz!

    2
    Samedi 1er Octobre 2016 à 11:02

    Merci pour ce partage du bout du monde. Encore de superbes photos souvenirs.

      • Samedi 1er Octobre 2016 à 17:47

        Des photos et tout plein de souvenirs! Bon week end!

    3
    Samedi 1er Octobre 2016 à 16:12
    etlafeesatoile

    Un beau voyage encore, mais je pense que vos émotions et sensations ont été plus fortes que les images, pas forcément spectaculaires comme certaines autres...

    Bises et beau WE

      • Samedi 1er Octobre 2016 à 17:51

        Ce ne sont pas des photos cartes postales comme dans d'autres articles, plutôt un reportage pour faire découvrir la vie ailleurs. C'est vrai que c'est sur le plan émotionnel que c'est très important pour nous, le fait d'avoir réalisé un rêve, d'être allé le plus loin qu'il soit possible dans le cadre d'un voyage personnel.

        Bon week-end.

    4
    Annick
    Dimanche 2 Octobre 2016 à 20:33

    Effectivement, ce sont bien des paysages d'immensité et de bout du monde que vous avez cotoyés, de bien beaux souvenirs, j'imagine...

      • Dimanche 2 Octobre 2016 à 22:17

        Quelques beaux souvenirs en plus, c'est vrai! Et tu sais combien nous aimons les endroits lointains et peu peuplés....

    5
    Jo
    Mercredi 5 Octobre 2016 à 16:03

    Quel magnifique voyage où l'aventure et le dépaysement étaient au rdv ... comme vous aimez tant.

    Un grand merci pour tes articles, photos quel plaisir de te suivre à chaque étape !

    La belle réalisation d'un rêve cool

    Big bisoussss

     

      • Vendredi 4 Novembre 2016 à 17:21

        C'est tout à fait ça, dépaysement, aventure, et l'aboutissement d'un rêve!!! Heureusement on en a encore tout plein!!!! Bizzzz ma Johanne!

    6
    Samedi 22 Octobre 2016 à 18:50
    Aurélie

    En voilà un magnifique bout du monde... Merci pour vos photos qui permettent de se rendre compte, du moins partiellement, du "quotidien" sur place. Les palmiers sont juste fous, j'adore :-D

    Quant au cimetière, tu m'as intriguée... ils congèlent les corps ?

      • Vendredi 4 Novembre 2016 à 17:21

        Un drôle de bout du monde, où la vie est difficile compte tenu de la météo, et pourtant les gens que l'on a rencontrés ne voudraient partir pour rien au monde, comme quoi.....

        Quant au cimetière, pendant la saison très froide, ils ne congèlent même pas les corps, ils sont laissés comme ça dans le cimetière et inhumés plus tard, quand le sol se radoucit un peu.... 

        Comme quoi on peut faire des palmiers avec tout!!!!

        Bizzzz Aurélie!

         

    7
    Dimanche 13 Novembre 2016 à 13:14

    C'est un vrai défi de venir aussi loin et de trouver la meilleure période pour le voir. J'ai eu l'occasion de voir des reportages sur la vie que mènent les Inuits et les amoureux de la vie sauvage le plus loin possible de la civilisation. Ils ont toute mon admiration, la vie quotidienne est un combat pour eux.



    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :